Le SMV reste en Pro-ligue grâce à sa victoire contre Sélestat 26-25 (15-10)

Décidément, encore une fois, le SMV n’aura guère ménagé les 1300 spectateurs de cette dernière rencontre de la saison au Grévarin.

Après un début de match en demi-teinte, les « Rouges et Bleus » étaient menés 4-1 (5ème). Trois minutes plus tard avec une défense resserrée et quatre arrêts consécutifs du capitaine F. Garcia, dans un bon jour, ils revenaient à 4-4, puis dans la foulée menaient 6-4, le match était lancé et bien lancé ! Le portier du SMV en dernier soutien d’une bonne défense obligeait les visiteurs à déjouer leurs tirs, bon nombre s’écrasant sur les poteaux. Pendant ce temps D. Bulzamini (9 buts), N. Zeljic (4 buts) s’en donnaient à cœur joie, obligeant Périsic à aller chercher de nombreuses balles au fond de ses buts. Le score évoluait peu jusqu’à la pause, les Normands répondant but pour but aux Alsaciens. Le tableau indiquant 15-10 à la mi-temps.

La deuxième période semblait partir sur les mêmes bases pour le SMV qui menait encore de 5 buts à la 46ème (23-18). C’est alors que les hommes de B. Pavoni connaissaient un vrai temps faible dont les Sélestadiens qui connaissaient un vrai temps fort allaient profiter ! En moins de 5 minutes, grâce à la puissance de leurs tireurs, ils revenaient à un petit but (23-22, 51ème), puis ils égalisaient sur la dynamique 25-25, 55ème. Il allait s’ensuivre un festival de maladresse de part et d’autre, les camarades d’Indjic gâchant quelques occasions toutes faites, répondant ainsi à celles des visiteurs, chaque équipe confondant vitesse et précipitation « vendangeait » à outrance. Il fallait toute la clairvoyance de N. Zeljic pour marquer le but libérateur à la 56ème minute, le tableau affichant 26-25, aucun but n’étant marqué dans les 4 dernières minutes.

Par ce petit but d’écart, le SMV sauvait sa tête en Pro-ligue, terminant 10 ème à égalité de points avec Nice, tout juste devant Grenoble, à égalité de points avec Strasbourg qui, au goal-average particulier était le second descendant avec Caen.

B. Pavoni résumait ainsi le match : « La mission est accomplie, notre objectif maintien est atteint, mais cette fin de match est à l’image de notre saison. On a bataillé jusqu’au bout, ce n’était pas facile, mais on s’en sort au final. On est très heureux pour notre public formidable, c’est aussi pour lui qu’on s’est battu et qu’on a réussi à se maintenir. Je voudrais féliciter mon équipe qui a réalisé 45 très bonnes minutes, même si sur la fin, on s’est un peu mis la pression, peut-être qu’on a eu peur de gagner, mais bon la fin est heureuse, c’est ce qu’on va retenir.« 

Les hommes et la marque

SMV F. Garcia 7/30, N. Gauthier. 0/1

O. Benali 1/5, M. Tike 0/0, P. Champin, D. Bulzamini 9/11, E. Muyembo 0/0, A. Pochet, L. Dubois 0/0, N. Slassi 1/1, V. Indjic 2/2, A. Canoine 0/1, N. Zeljic 4/9, J. Luciani, H. Bouteiller, C. Boe 9/16. Managers B. Pavoni assisté de J. Delaporte

Sélestat Perisic 6/21, Kieffer 7/17

Da Silva 0/1, Nuyembo 3/4, Camara 2/4, Cauweberhs 0/2, Dechaud 2/2, Peirera 1/1, Bottlaender 0/1, Guntfreud 1/2, Sneider 6/6, Euradic 1/1, Cadel 1/1,Herbulot 3/3, Savic 1/5, Debeul 4/7, entraîneur Viennet.