Le SMV logiquement battu à Rezé. 33-27 (14-12)

Pourtant après un match nul et une victoire à l’extérieur à Sélestat, le SMV, qui se déplaçait sans Indjic, Slassi et Bulzamini, semblait reparti sur de bonnes bases et puis patatras, Rezé grippait l’engrenage pour justement s’imposer dans ce 1/32e de Coupe de France.

Pourtant les choses avaient bien commencé pour les partenaires de F. Garcia qui prenaient les rennes du match d’entrée sans toutefois creuser un écart significatif pour la suite de la rencontre. Au contraire, ce sont les locaux qui revenaient à la marque pour égaliser et prendre à leur tour les gouvernes pour atteindre la pause avec un avantage de deux buts, 14-12.

La seconde période ne changeait pas la donne, plus volontaires, les Rézéens creusaient encore légèrement l’écart, 19-15, 35e. Puis les « Rouges et Bleus » sous l’impulsion de Boe, Canoine 2 fois et Muyembo, se reprenaient à y croire égalisant à 20 partout. Mais ce n’était qu’un feu de paille, Les locaux réagissaient bien et repartaient au combat, creusant peu à peu un avantage irréversible pour l’emporter 33-27. Une belle victoire pour Rezé, mais un cinglant revers pour les Normands qui devront très vite se reprendre à l’entraînement car le prochain match au Grévarin sera d’une importance extrême pour le maintien avec la venue de Caen, adversaire direct au maintien.

B. Pavoni, à l’issue de la rencontre ne semblait pas très satisfait : «  D’habitude, on ne fait pas trop de rotations sur les matchs et quand on essaye de faire rentrer ces joueurs, sans temps de jeu, c’est très faible, il ne faut pas se cacher les choses.et ceux qui jouaient d’habitude n’étaient pas au top. Voilà comment on se fait battre par une N1 qui a joué avec cœur. Certains pensent qu’on a une bonne équipe, mais aujourd’hui on a pu s’apercevoir qu’une partie de l’équipe n’avait pas le niveau de D2 et même de N1. À partir de là, il n’y a pas de surprise. Rezé mérite sa victoire, ils ont une très belle équipe ! »,

SMV : Gardiens : Garcia 17 arrêts cap Gauthier : Joueurs de champ : Champin, Benali 5/6, Canoine 4/7, Muyembo 4/9, Belliman, Mascot, Pochet 1/1, Boe 7/10, Dubois 6/10, Tike 0/2
Entraîneur : Benjamin Pavoni assisté de Jérôme Delaporte.