Le SMV absent subit la loi d’une belle équipe de Dijon 22-31 (10-14).

Benjamin Pavoni avait prévenu tout son monde : » Dijon, c’est du solide !« . Les « Rouges et Bleus » ont constaté à leurs dépends que le coach avait raison, Dijon est vraiment une très belle équipe, il est vrai que les locaux, aux abonnés absents et en attaque et en défense ont bien aidé une équipe visiteuse qui n’en demandait pas tant et qui finalement s’impose logiquement de 9 buts.

D’entrée de jeu les visiteurs prenaient le large, menant rapidement 3-0 face à une équipe locale bien empruntée qui ne réussissait pas à trouver l’ouverture. O. Benali sur penalty ramenait bien les siens à 2 longueurs, (6-8, 18ème). Mais les Dijonnais repartaient de plus belle pour mener de quatre buts, un écart qu’ils allaient conserver jusqu’à la pause. A quatre seconde de celle-ci, F. Garcia, sorti de sa cage bousculait un joueur visiteur en contre attaque et écopait d’un carton rouge, ce qui n’allait pas arranger les affaires du SMV par la suite.

De retour des vestiaires, les camarades de N. Gautier subissaient à nouveau le jeu, butant sur un bon M. Diot qui finissait d’écœurer les tireurs locaux. La seconde période était le reflet parfait de la première avec une équipe locale besogneuse en attaque et des visiteurs qui enfilaient les buts comme des perles ! Vraiment un jour sans et un match à vite oublier pour la troupe de B. Pavoni qui doit se remobiliser très vite pour aller affronter Limoges la semaine prochaine, sous peine de grosse sanction. «  Je suis un peu déçu du résultat, mais on va vite se mettre au travail, pourtant on avait fait une semaine de boulot qui n’était pas inintéressante, mais ce soir, les mauvaises choses se sont multipliées, on a été très inefficace à la finition, on a très mal défendu, on a été totalement absent malheureusement et on s’en excuse, on essayera la prochaine fois de faire beaucoup mieux et de rendre un peu tout ce que nous apportent nos supporters. »

Les hommes et  la marque:

SMV : 22/46 aux tirs, dont 1/2 aux penalties.
Gardiens : Garcia (cap)1 arrêts sur 6 tirs s, Gauthier 4 arrêts sur 25 tirs
Joueurs de champ : Tike 4/6, Champin, Benali 3/4, Dubois 1/2, Indjic 2/2, Bellimam, Canoine 4/9, Muyembo 4/8, Luciani, Bouteiller, Boé 2/9. Pochet, Bulzamini 2/5.
Entraîneur : Benjamin Pavoni assisté de Jérôme Delaporte.