Benoît Guillaume nouvel entraîneur du SMV.

L’ère B. Pavoni étant terminée, ce dernier ayant décliné, pour raisons personnelles, sa dernière année de contrat, D. Thauvin, Président, G. Volpatti, Président délégué aidés de Julien Gambier, nouveau manager général du SMV se sont mis à la recherche de la perle rare et l’ont trouvé en la personne de Benoît Guillaume. Un homme discret mais bien connu par les puristes qui fréquentent le monde du handball. Quand il s’agit de parler du handball, l’homme est intarissable, mais pour parler de lui, il est plutôt discret ! Mais nous lui avons quand même posé la question.

Qui êtes-vous Benoît Guillaume ?

 » Je suis un Chartrain d’origine. J’ai fait toute ma carrière de joueur au club de Mainvillier-Chartres, puis je suis devenu entraîneur de l’équipe de Chartres*. Puis entraîneur de Vernouillet avant d’être sollicité par vous. »

Pourquoi choisir Vernon ?

« C’est le projet sportif, j’ai envie d’être dans un contexte où il y a un projet sportif mobilisateur, oui, c’est vraiment le projet sportif qui me motive et m’intéresse. Je connais Vernon par les quelques confrontations antérieures que nous avons eues, tout est à découvrir. »

La saison des transferts est bien avancée, comment comptes-tu trouver des joueurs susceptibles d’évoluer au SMV ?

« Il va falloir procéder avec finesse et faire jouer ses relations, mais tout d’abord il va falloir trouver les joueurs qui n’ont pas encore de point de chute identifié et parmi ceux-ci choisir ceux qui sont le plus en adéquation avec le projet de jeu du club qui sera mis en place pour la saison prochaine. On va faire appel à nos connaissances, aux agents de joueurs et aux collègues entraîneurs. « 

Bon courage Benoît, je vois qu’il y a du »pain sur la planche »

* Entraîneur de Chartres, Benoît Guillaume à fait monté Chartres de N2 EN Pro D2 en 5 ans. Puis il a pris du recul pendant 3 ans avant de reprendre du service à Vernouillet depuis 2 ans.

Nous souhaitons donc bon courage à B. Guillaume, car c’est un travail fort périlleux que de monter une équipe compétitive pour la Proligue, en sachant, et ce n’est un secret pour personne, que le budget alloué n’est pas pléthorique.

Il sera assisté dans sa tâche par Maxime Duzan qui est ainsi promu entraîneur adjoint de l’équipe première.

Benoit Guillaume en compagnie de D. Thauvin, G. Volpatti et J. Gambier manager général du club.