Victoire arrachée par le SMV face à Vernouillet

Le SMV est allé arracher une victoire presque inespérée face à Vernouillet dans ce choc de la Poule 1 de Nationale 1 Masculine. Il aura pour cela fallu aux hommes de Benoit Guillaume batailler jusqu’à la dernière seconde !

6 bonnes premières minutes… et puis plus rien

Dès l’entame de match, le SMV était appliqué et récitait tout autant en défense qu’en attaque. Fernando effectuant 3 gros arrêts derrière une rude défense, et devant, Bandjougou, Laurent et Flavio faisant gonfler le score (6e, 3-1). Mais Vernouillet allait se réveiller sous l’impulsion de son gardien bien connu au SMV (Chris NKUINGOUA) sortant 3 tentatives. Dans la foulée, la défense du SMV souffrait et voyait le score gonfler après un 5-0. Il fallait alors que Benoit pose son 1er temps mort, dès la 12e minute pour remobiliser les troupes dans ce match âpre défensivement. Adrien et Flavio remettaient alors le SMV sur le chemin mais Vernouillet et surtout Chris faisaient le taff pour conserver une bonne avance et même l’accroître (11-6, 21e).  La fin de la 1ère mi-temps fut hachée par de très nombreuses actions arbitrales amenant des 2 minutes de part et d’autre. Malgré tout, en fin de 1ère mi-temps, le SMV revenait un peu de nulle-part à 1 but seulement (14-13) en trouvant des solutions à l’intérieur avec Veljko.

La vision de Benoit à la mi-temps :

La 1ère mi-temps a été vécue difficilement car on avait pris des avantages au poste en pivot qui auraient mérités des sanctions supplémentaires, mais l’efficacité  de la base arrière était peu évidente en 1ère, 10 shoots manqués mais uniquement 3 balles perdues, il s’agit donc malgré tout de rigueur.

 

A la mi-temps, je leur ai indiqué que malgré le fait qu’on soit dans la difficulté, il faut produire du jeu de loin pour avoir le double danger avec Veljko à l’intérieur.

2eme mi-temps du même ACABIT puis s’arracher

Le SMV revenait tout de suite à hauteur au retour des vestiaires et prenaient même l’avantage par l’inimitable Laurent Lagier à la 36e minute (16-17). Mais une nouvelle faute côté Vernouillet amenait à l’exclusion pour 3x2mn d’Adli Achraf. On aurait alors pu penser que le SMV allait se servir de ce moment pour pouvoir prendre définitivement l’avantage, mais c’est tout le contraire qui se passa avec une équipe de Vernouillet arracheuse, qui allait passer un 4-0 au SMV.

A la 50e, on ne voyait pas comment le SMV allait pouvoir revenir face à cette équipe de Vernouillet en pleine confiance qui avait la main-mise sur le match (50e, 25-22), mais les hommes de Benoit Guillaume s’accrochaient, à l’instar des 2 buts coup sur coup de Flavio.

A la 52e, 2e carton rouge pour Vernouillet mais cette fois-ci direct pour une main au visage sur Adrien Pochet. Le coup final pour Vernouillet ? Une nouvelle fois, on aurait pu le croire, mais non ! Vernouillet continuait sur sa lancée menant d’encore 3 but à 3mn de la fin.

3 dernières minutes de folie

Difficile de conter ces 3 dernières minutes, tellement il s’est passé des choses… Mais on pourrait le résumer à : arrêts de Fernando, buts sur 7m d’Adrien, et but d’arrière de Laurent et Bandjougou pour passer un 3-0 amenant les 2 équipes à égalité à 1 minute de la fin du match ! La suite, un ballon perdu par Vernouillet, et Bandjougou qui récupère la balle pour se lancer en contre-attaque mais qui se fait faucher. Les arbitres après un temps de réflexion donnent logiquement 2mn et pénalty au SMV. Pénalty de la victoire qui sera transformé par Adrien Pochet avant que Fernando ne sorte un dernier ballon contré !

En 2e, on a quelques shoots importants de nos arrières et en pivot, mais la gestion des supériorités numériques ne m’a pas enchanté.

 

Ce qui est fondamental , c’est que mentalement, on a pas lâché et que dans le money time, il n’y a pas d’échec au tir et des arrêts de Fernando, donc la confiance, elle transpire même quand c’est très compliqué.

 

J’ai fait le choix de laisser Fernando malgré le retour de Jonathan même si il a eu un moment où il était moins performant qu’en 1ère, ça valorise la confiance !

 

Ca reste tout de même un vrai hold up 🙂

Bravo à toute l’équipe et merci aux nombreux supporters ayant fait le déplacement !!

 

Dans les buts : Fernando Garcia (60mn, 8 arrêts, 1 but), Lucas Van Kets, Jonathan Gourville

Sur le terrain : Hugo Bouteiller (1/3), Samuel Clementia (0/2), Axel Delaporte, Bandjougou Gassama (2/7), Veljko Indjic (2/2), Laurent Lagier-Pitre (12/16 dont 2 pénaltys), Adrien Pochet (8/8 dont 2 pénaltys), Flavio Rodrigues Fortes (5/9)

 

La feuille de match : https://www.ffhandball.fr/api/s3/fdm/O/A/C/S/OACSODZ.pdf

Pour revivre la 2ème mi-temps dans notre live vidéo facebook :

Malheureusement, un problème de connexion nous a empêché de vous faire vivre l’intégralité de ce match en live sur Youtube. Merci de votre compréhension.