Rétro 2010-2020 : 3/3 – Le retour en Proligue (2017-2019)

Dernière partie de notre rétro avec ces derniers moments de la décennie. Le SMV retrouve la désormais Proligue et s’y installe 2 saisons non sans difficultés que ce soit sur le terrain ou financièrement. Sportivement, le bilan est positif puisque le club réussira à se maintenir.

2017-2018 : Retrouver le haut niveau

Retourner en Proligue au cours de la saison 2017-2018 est tout autre que les précédents passages du SMV à ce niveau. Le monde a changé. Le SMV se retrouve dans un monde totalement professionnalisé avec ses contraintes et ses avantages. Depuis 2015, Benjamin Pavoni est revenu aux commandes du SMV et l’équipe se renouvelle fortement tous les ans avec toujours 2 piliers bien installés que sont Fernando Garcia et Veljko Indjic.

Malgré tout, pour son retour, le SMV réalise une très belle saison en se classant 7e dans un championnat très serré qui aura vu son dénouement dans les ultimes journées et finissant par un excellent match nul à domicile face à Sélestat malgré des débuts difficiles face à Besançon et Billère.

En coupe de France, le SMV réalise également un beau parcours et ira s’incliner en 1/4 de finale à Chambéry avec la déception du résultat et de ne pas avoir pu recevoir au Grévarin.

Effectif 2017-2018
3e rang de gauche à droite : Samuel Clémentia, Steeve Massard, Jonas Poignant, Hugo Bouteiller, Abdoulaye Sarr, Davide Bulzamini, Corentin Boé
2e rang de gauche à droite : Nicolas Gauthier, Jordan Rouffignac, Nabil Slassi, Fernando Garcia, Adrien Canoine, Veljko Indjic, Lambert Breton
1er rang de gauche à droite : Jérôme Delaporte, Pablo Marocchi, Adrien Pochet, Alban Mathinier, Raphaël Vital, Léo Dubois, Benjamin Pavoni

2018-2019 : le sportif tient de justesse, les finances non

Sur cette saison 2018-2019, le SMV souffre, que ce soit sur le terrain où ils termineront 11e de justesse (1 point devant Strasbourg 1er relégable), ou bien en dehors avec des problèmes financiers difficiles à résoudre.

Si sur le terrain, les hommes de Benjamin Pavoni s’en sortent lors d’une dernière journée de folie pendant laquelle ils s’arrachent et obtiennent une victoire presque inespérée face à Sélestat 26-25 leur octroyant le droit de rester en Proligue, malheureusement, les critères financiers du monde professionnel de la LNH sont trop compliqués à atteindre. Une lutte en coulisse s’installe à l’intersaison mais malgré tout le travail amènera le club à repartir en N1 Poule Elite avec le statut VAP sur la saison 2019-2020. On a déjà vécu cela, il reste plus qu’à se relever comme cela a été fait durant les saisons passées !

Effectif 2018-2019
3e rang de gauche à droite : Julien Luciani, Nabil Slassi, Hugo Bouteiller, Veljko Indjic, Davide Bulzamini, Nenad Zeljic
2e rang de gauche à droite : Nicolas Gauthier, Lucas Mascot, Lahcen Belliman, Evaris Muyembo, Adrien Canoine, Fernando Garcia
1er rang de gauche à droite : Jérôme Delaporte, Adrien Pochet, Maximilien Tike, Pierre Champin, Omar Benali, Léo Dubois, Corentin Boé, Benjamin Pavoni

2019-2020 : Retour en Nationale 1

Le retour en Nationale 1 est difficile en cette fin d’année 2019, l’équipe se renouvelle fortement à l’intersaison avec de nombreux départs et également de nombreuses arrivées. Le club doit se reconstruire sous la houlette du désormais nouvel entraîneur Benoit Guillaume.

La 1ère partie de saison est plus que bonne sur le plan sportif puisque le SMV est 1er de la poule haute de cette nouvelle formule de Nationale 1.

Effectif 2019-2020
3e rang de gauche à droite : Benoit Guillaume, Adrien Vergely, Laurent Lagier Pitre, Flavio Fortes Rodrigues, Veljko Indjic, Maxime Duzan
2e rang de gauche à droite : Jonathan Gourville, Samuel Clémentia, Axel Delaporte, Hugo Bouteiller, Bandjougou Gassama, Lucas Van Kets
1er rang de gauche à droite : Quentin Gaillard, Jeffrey M’tima, Fernando Garcia, Adrien Pochet, Toshe Onchev
Manquant sur la photo : Nenad Zeljic

De leur côté, les Séniors Féminines franchissent un cap également en cette fin de décennie en se qualifiant en Nationale 2 !

Équipe 1A Filles N2

La prochaine décennie démarre désormais, la suite, l’avenir nous le dira…