Le SMV sur ses gardes se déplace à Sarrebourg.

Déplacement difficile pour les coéquipiers de F. Garcia qui se rendent à Sarrebourg, actuel quatrième de la poule. Une équipe Lorraine bien difficile à manier chez elle en cinq matchs, un seul match perdu contre Angers. Les « Rouges et Bleus » sont prévenus, le match sera tout, sauf une balade de santé ! Les hommes de B. Guillaume devront vite prendre leurs marques face à un adversaire solide qui mise tout sur son collectif plus que sur des individualités. Une équipe qui ne lâche rien, s’accrochant durant 60 minutes, leur belle résistance au Grévarin pour le premier match de la saison (25-23) est encore dans le souvenir de tous.
Durant cette très longue trêve, le SMV a géré au mieux, pansant ses blessures et disputant quelques matchs amicaux pour entretenir la forme, deux victoires contre Cherbourg (Pro Ligue) et Élite Val d’Oise (N1) et une courte défaite contre Caen. De son côté, Sarrebourg n’est pas resté inactif, terminant 2e de son tournoi, battu en final par Chambéry (LSL) et plus probant une courte défaite d’un tout petit but face à Nancy (Pro Ligue). Les deux équipes devraient donc être affûtées pour cette reprise.
B. Guillaume connaît bien les forces en présence et se méfie de cette équipe Mosellane : » Tout le monde est impatient de retrouver la compétition, on a le souvenir que cette équipe nous avait mis un peu dans la difficulté au match aller, nous avions mené de +5 en seconde période et ils étaient revenus fort ! A notre décharge, sur ce match A. Vergely avait pris un rouge au bout de 2 minutes, F. Rodrigues n’était pas là et J. M’Tima était blessé. Ce que j’espère, c’est de reprendre le championnat du bon bout, on sait que là-bas, ça va pas être simple, ça va pas être donné, mais le travail fourni en préparation permet d’aborder le match en sérénité tout en sachant que l’on ne domine pas ce championnat et qu’il va falloir y mettre les ingrédients pour pouvoir revenir avec une victoire. »
Coup d’envoi du match à 20 heures 30 à l’espace Pierre de Coubertin à Sarrebourg.