Le SMV s’impose dans le money time face à Caen 29-26 (13-16)

Si l’on excepte les 5 premières minutes (2-1), le SMV aura été mené presque toute la partie et il aura fallu attendre la 55e (26-25) pour voir le SMV passer devant et l’emporter devant un public en feu qui ne cachait pas son plaisir.
Mais avant ce dénouement heureux, que de problèmes pour les « Rouges et Bleus » qui malgré le désir de bien faire gâchaient quelques occasions toutes faites échouant la plupart du temps sur un J. Jacoby en feu (15 arrêts). Plusieurs fois, les locaux revenaient pratiquement à hauteur, mais Caen repartait de plus bel et ceci malgré l’expulsion de Allais pour un vilain geste sur A. Pochet (13e). Rien ne réussissait pour les protégés de B. Guillaume qui laissaient Caen s’échapper à la pause, 13-16.
Cela ne s’arrangeait pas à la reprise puisque Caen prenait 4 longueurs ! Malgré tout, les « Rouges et Bleus » jouaient beaucoup mieux que contre Angers, mais il y avait toujours  » le petit truc » qui enrayait la machine ; un marcher, une perte de balle, un pied en zone, bref la poisse ! Le nombreux public présent semblait se résoudre à assister à une défaite de ses protégés, mais un seul homme allait contrecarrer les plans de Caen F. Garcia, le portier local rentré à la 45e effectuait deux beaux arrêts qui avaient pour but de galvaniser ses équipiers et petit à petit devant un Grévarin chaud bouillant, les locaux bien portés par un L. Lagier-Pitre, qui allait être nommé homme du match, refaisaient leur handicap pour passer devant et remporter une victoire au bout du suspense.
Une victoire sur le fil, mais les trois points du match et un coach qui ne cachait pas trop sa satisfaction :  » On s’est rendu le match difficile à mes yeux, on fait une entame de match tout à fait satisfaisante par rapport à notre projet défensif, on a beaucoup d’occasions qu’on ne convertit pas, tout au long de cette première période on a une phase où l’on joue à 6 contre 5, sans pouvoir passer devant, tout cela était bien compliqué. Par contre une fois qu’on était derrière et c’est ce que je vais retenir, moi, on a donné le meilleur pour reprendre les points, c’est le positif de la chose et de plus, les résultats nous sont favorables et c’est tant mieux. »

Les hommes et la marque :
SMV : Les gardiens F. Garcia,(7 arrêts) J. Gourville (2 arrêts), A. Pochet (3), A. Vergely (2), L. Lagier (9), B. Gassama (5), S. Clementia (5), H. Bouteiller, T. Onchev, V. Indjic (2), A. Delaporte, F. Rodrigues-Fortes (3). Manager B. Guillaume assisté de Q. Gaillard et J. M’Tima

Caen : Les gardiens Jakoby (15 arrêts), Morkunas, Allais, Andreau, Bouclet (2), Creteau (8), Deschamps, Fouga, Langevin (3), Marescot, Pleta (6), Rosier (3), Slassi (4). Manager R. Bedos.

L. Lagier Pitre, l’homme du match, a dû s’employer