Le SMV logiquement battu par Frontignan 28-26 (14-12)

Il s’en est fallu de peu que le SMV réitère le mini-hold-up de Vernouillet, il restait 1 minute à jouer, les « Rouges et Bleus » obtenaient un penalty pour égaliser à 27 partout, malheureusement pour les locaux, l’excellent gardien visiteur Mesnard (16 arrêts) détournait la balle. Hold-up manqué pour le SMV qui avait encore la balle d’égalisation quelques secondes plus tard mais qui se voyait pénalisé d’un marcher. Frontignan dans les 15 dernières secondes mettait fin au suspens et s’imposait 28-26.
Mais que le SMV avait fait souffrir ses supporters pour en arriver là, alternant le chaud et le froid face à une équipe visiteuse plus constante et qui visiblement en voulait plus !
D’entrée de jeu, les visiteurs prenaient deux longueurs d’avance, (0-2, 3e), avantage contesté par les locaux qui revenaient à égalité suite à 2 penaltys de S. Clémentia (2-2, 4e). Les joueurs de Frontignan reprenaient une avance de 3 buts (2-5, 9e). Bouteiller, Clémentia et Rodrigues-Fortes permettaient aux protégés de B. Guillaume d’égaliser, puis de prendre l’avantage (10-7, 21e). Le public alors enthousiaste pensait que le plus dur était fait, mais c’était sans compter sur les visiteurs qui reprenaient rapidement l’avantage pour atteindre la pause avec deux buts d’avance ; 12-14.
La pause ne portait pas conseil, les hommes de F. Garcia étaient rapidement menés de trois longueurs, puis de quatre (16-20, 40e). Frontignan répondait à chaque but du SMV et bien souvent les tirs locaux échouaient sur un K. Mesnard de gala ! Malgré un festival de F. Rodrigues-Fortes (8 buts), le SMV n’y arrivait pas, menés de 4 longueurs (20-24, 47e), les coéquipiers de F. Garcia revenaient peu à peu au score pour échouer de 2 longueurs à l’arrivée, le meilleur du jour et le plus constant avait gagné. B. Guillaume ne pouvait que justement faire le triste constat : » Ce soir, c’est un peu tout partout qui n’a pas fonctionné, l’efficacité offensive, les pertes de balles faciles par exemple, il a manqué d’efficacité sur la relation sur le pivot, notamment en deuxième mi-temps où ils nous ont passé leurs spéciaux, il a manqué aussi un peu d’arrêts de gardien, il a manqué de buts face au gardien tout seul, bref, il y a eu des moments où c’était satisfaisant et des moments où l’adversaire s’est imposé avec brio. Donc le fait de retourner le match dans le money time, c’est possible, on l’a fait la semaine dernière, mais ça n’existe pas toutes les semaines donc félicitations aux adversaires de s’être imposés de cette manière-là. On voit bien que l’on manquait de tout un peu partout pour pouvoir prendre ce match et montrer notre statut de leader qui a bien été mis à mal par les visiteurs, voilà. »
Il va donc falloir se mettre au travail pour recevoir Saran équipe de Proligue en 1/32e de la Coupe de France, avec pour les amateurs acharnés de handball, un deuxième match de Coupe le même soir opposant l’équipe de Vernouillet, « orpheline » de salle à l’équipe de Massy seconde de Proligue, alors amateurs de handball, réservez votre soirée du 16 novembre pour cette soirée coupe qui débutera à 18 heures.

Les hommes et la marque :
SMV : Les gardiens F. Garcia,(6 arrêts) J. Gourville (2 arrêts), A. Pochet (4), A. Vergely, L. Lagier (4), B. Gassama (2), S. Clementia (4), H. Bouteiller (1), T. Onchev(2), V. Indjic, A. Delaporte, F. Rodrigues-Fortes (8),Q. Gaillard(1)  Manager B. Guillaume assisté de M. Duzan et J. M’Tima

Frontignan: Les gardiens Mesnard (16 arrêts), Bessy, Alves-Delgado (6), Benard (4), Bouschet (4), Delage, Karray, Laurens (2), Marie-Claire (3), Martin (1), Maupin (4), Saidani, Vandelannoote (4)

Manager B. Curabet assisté de M. Lanfranchi et de O. Lamarre.