Le SMV au bout du suspens bat Gonfreville 34-33 (18-12)

Ce derby aura tenu ses promesses jusqu’à son terme. Pourtant les choses débutaient bien pour les « Rouges et Bleus » qui menaient déjà de quatre longueurs à la sixième minute avec 2 buts de L. Lagier Pitre (9 réalisations), 1 but de F. Rodrigues-Fortes et 1 but d’A. Pochet. Tant et si bien que le manager adverse I. Diallo posait déjà son premier temps mort. Les visiteurs, un moment débordés, ne baissaient pas les bras, inscrivant leur premier but à la 8e minute, le derby était enfin lancé, mais cette première période voyait un SMV intransigeant en défense, donner la leçon à Gonfreville qui avait toutes les peines du monde à passer le mur défensif et qui, lorsqu’ils y parvenaient tombaient sur un F. Garcia de gala qui se permettait même de détourner un jet de 7 m de Mir. Gonfreville tenait quand même bon, limitant la casse à une distance raisonnable du SMV (12-7, B. Gassama, 21e). L’ancien Gonfrevillais allait même marquer à 3 autres reprises avant la pause sifflée sur la marque de 18-12 avec un ultime but de Fitte-Duval.

La reprise voyait une équipe visiteuse essayer de faire son retard, mais qui ne faisait pas franchement la différence, (28-23, 48e). Les protégés de B. Guillaume semblaient se diriger vers un facile succès, Mais L. Niakate et autres M. Lapointe, anciens du SMV, en avaient décidé autrement, privés de leur distributeur Q. Gaillard, sorti sur blessure, les joueurs locaux peinaient à trouver leurs marques et il n’en fallait pas plus pour que les seinomarins refassent petit à petit leur handicap, jouant la montée de balle avec réussite, ils revenaient à un petit but (29-28, 54e), pour finalement égaliser à 30 secondes de la fin par Marmounier. Le suspense était à son comble d’autant plus que le SMV voyait deux joueurs exclus coup sur coup pour deux minutes. Les mille spectateurs présents étaient debout et c’est encore L. Lagier-Pitre qui s’arrachait à 3 secondes de la fin pour donner la victoire aux siens et QUI était désigné comme homme du match, un juste retour des choses pour ce combattant de tous les instants.

Le SMV conforte ainsi sa première place avec 5 points d’avance sur Gonfreville et Angers, un petit matelas qui permet de voir venir !

B. Guillaume se montrait satisfait du résultat :  » Je pense qu’on a abordé le match par le bon bout, on a eu beaucoup de réussite offensive, au-delà du plan de jeu défensif qui a bien fonctionné, cette première mi-temps semblait très maîtrisée, mais en face de nous, on avait le deuxième du championnat et comme je le dis à chaque fois, cette poule est difficile? toutes les équipes sont proches les unes des autres, et finalement une première mi-temps tout en maîtrise pour nous. Une deuxième mi-temps plus difficile? on a fini par s’user un petit peu et ils ont trouvé des situations. L’absence de notre demi-centre blessé au cours de la première mi-temps nous a beaucoup coûté, la difficulté a été de ramener le groupe sur le projet et aussi faire avec une absence de rotation que l’on avait connu la semaine dernière à Angers. Bien qu’ils aient tout donné, B. Gassama était à court d’entraînement et F. Rodrigues-Fortes malades n’étaient plus dans le rythme en fin de partie. Heureusement, sur la fin, L. Lagier-Pitre qui avait encore des jambes nous sauve la partie et finalement, je suis content, on gagne à la fin. »

SMV: Dans les buts F. Garcia ( 6 arrêts), J. Gourville (3 arrêts ) Q. Gaillard (1), A. Vergely (3), J. M’Tima (1), A. Pochet(4) , L. Lagier Pitre (9), F. Rodrigues-Fortes (4), S. Clémentia (4), V. Indjic (2), H. Bouteiller, A. Delaporte, L. Van Kets, B. Gassama (6). Manager B. Guillaume assisté de M. Duzan

Gonfreville : dans les buts Rouault (4 arrêts), Tike (5 arrêts), Alexandre (7), Beudet, Fitte-Duval (7), Hermand, Jourdain(3), Lapointe (3), Marmounier (2), Martial, Mir (4), Niakate (7), Nimaga, Troudart, manager I. Diallo assisté de Moualek.

F. Garcia détourne un penalty !