Le SMV assure l’essentiel en battant Saran 28-23 (13-12).

Certes, la victoire a été longue à se dessiner et ce n’est que dans les vingt dernières minutes que le SMV s’est octroyé un succès mérité qui lui permet d’obtenir les trois points du match et c’était bien là l’essentiel de cette journée de reprise.

Les 400 spectateurs qui garnissaient le Grévarin, n’ont pas boudé leur plaisir, les « Rouges et Bleus » ont pratiqué un bon handball, seule la finition n’était pas au rendez-vous, il faut dire que l’équipe adverse, jeune et ne baissant jamais les bras a largement participé au spectacle de la soirée.

La première période peut se résumer à une course-poursuite des visiteurs, avec un écart ne dépassant jamais trois buts, ils se sont accrochés pour retourner aux vestiaires avec un tout petit but de retard, le panneau affichant 13-12 pour le SMV. Les hommes de J. Delaporte gâchant bon nombre d’occasions toutes faites, le stress du premier match ? La volonté de trop bien faire ? Il faudra pallier très vite à ce problème, car la menace d’un adversaire bien plus coriace se précise avec le déplacement à Dreux dès la semaine prochaine.

Le début de seconde période était à l’image de la première, une équipe locale qui semble dominer son sujet, mais qui faute de réussite donne des « cartouches » à l’adversaire qui s’accroche et enfin 20 dernières minutes de rêve et un « feu d’artifice » local avec un F. Garcia qui détourne un jet de sept mètres, soulevant le Grévarin, le SMV se détachant alors nettement pour l’emporter 28-23. Pour l’anecdote, A. Blanchard, ancienne joueuse du SMV, maintenant patronne de l’agence immobilière Stéphane Plaza, partenaire du match, remettait le trophée du meilleur joueur à S. Clémentia.

Dans la conférence d’après match, J. Delaporte, satisfait du résultat, émettait quelques réserves sur la manière : » Cette rencontre est pleine d’enseignements, il y a beaucoup de choses à redire, notamment sur le plan défensif, où par moments on a été trop suffisant, je ne sais pas si c’est le bon terme, mais dans le contenu, je ne suis pas totalement satisfait, maintenant c’est notre premier match, on a les trois points, c’est le principal. On verra notre capacité à corriger les erreurs qu’on a faite ce soir et on va commencer à se projeter sur le match de Dreux la semaine prochaine, en effet il y a des petites choses à corriger dans tous les secteurs. Je suis content du comportement des jeunes joueurs qui ont apporté leur pierre à l’édifice, je ne suis pas mécontent des autres, mais il faudra qu’on propose autre chose pour exister dans ce championnat. On a joué contre une équipe assez jeune, qui a eu le mérite de prendre le match par le bon bout. Maintenant, nos trois points sont là, c’est bien le principal, on va se projeter sur la suite. »

C’est Fernando Garcia, le capitaine emblématique qui prenait la parole : » Après presque six mois sans jouer, on est super-content, un match peut-être pas beau à voir, mais c’est le championnat, nous avons les trois points. On va essayer la prochaine fois d’avoir un peu plus de discipline et d’existence dans le match ou nous n’étions pas très concentrés. Mais globalement, nous sommes satisfaits de tous les dirigeants du club qui nous permettent la meilleure situation pour jouer. »

Enfin, l’homme du match S. Clémentia clôturait les interviews  » C’est vrai, ça n’a pas été un beau match, mais chacun a essayé de se mettre au service de l’équipe, mais on voit qu’on a beaucoup à travailler, l’équipe a été refaite à 90 % et il nous faut retrouver des automatismes. Il faudra des heures d’entraînement avant que ce soit parfait. Aujourd’hui, c’est l’expérience qui a parlé. »

Les hommes et la marque:

SMV : dans les buts F. Garcia(cap.) L. Breton  et L. Demaire. A. Delaporte (2), M. Legrain, M. Babic, S. Toure (3), K. Cabit (1), A. Pochet (3), M. Sidibe (4), J. Pitre (8), S. Laouini (1), B. Coeuré, S. Clémentia (6). Manager J. Delaporte assisté de T. Andreau et J.I. Cantore.

Retour en images sur la victoire !